Ressources en eau : pourquoi elles sont fondamentales pour l’avenir de l’agriculture

Ressources en eau agriculture

Les phénomènes tels que les vagues de sécheresse et la hausse de la température deviendront toujours plus fréquents dans les années à venir sous l’effet et en raison du changement climatique. Dans diverses régions du monde, ils sont déjà une réalité présente et rendent de plus en plus difficile la pratique de l’agriculture aux niveaux du passé. De plus, des phénomènes tels que la croissance démographique, l’urbanisation et la pollution ne facilitent certainement pas la situation.

Dans ce scénario, les ressources en eau deviennent un bien particulièrement précieux, à exploiter avec prudence et de manière toujours plus efficace afin d’en optimiser la gestion. L’eau est en effet nécessaire pour l’alimentation, mais aussi pour l’industrie, le tourisme et l’agriculture. En Europe, l’agriculture est précisément le secteur qui utilise le plus de ressources en eau, affectant environ 40 % des ressources utilisées chaque année (comme cet article sur l’utilisation des ressources en eau européennes l’indique).

Avec une demande toujours croissante d’eau, il est nécessaire de trouver des solutions susceptibles de répondre aux besoins des personnes, de l’économie et de la nature. Dans certaines régions, surtout pendant les mois d’été, l’eau ne suffit pas à la demande de tous. Pour cette raison, des organisations comme l’Union européenne encouragent une série d’actions pour une utilisation prudente et durable des ressources en eau. Explorons la question.

Comment l’agriculture affecte l’utilisation des ressources en eau

L’Agence européenne pour l’environnement estime qu’environ un tiers du territoire européen est exposé à des conditions de stress hydrique, qui peuvent devenir particulièrement sévères durant l’été. Le plus grand risque concerne les pays méditerranéens, mais le problème de la pénurie d’eau commence à toucher certaines régions de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne.

En dépit d’une exploitation des ressources en eau significativement plus efficace ces dernières années, l’agriculture reste le principal responsable de l’utilisation de l’eau. Au printemps, le pourcentage d’incidence dans ce secteur peut atteindre jusqu’à 60 % de la consommation d’eau européenne, à cause de la grande quantité d’eau nécessaire pour soutenir la production de fruits et légumes. Pour cette raison, on s’attend à ce que dans les années à venir le coût de l’irrigation augmente, surtout si les prévisions de réduction des pluies sous l’effet du changement climatique se réalisent.

Il ne faut pas d’ailleurs sous-estimer le fait que pendant les mois d’été un autre secteur clé comme le tourisme entre en concurrence avec l’agriculture pour la demande d’eau. Chaque année, des dizaines de millions de personnes visitent des sites touristiques à travers l’Europe, affectant environ 9 % de la consommation annuelle d’eau. La situation risque de devenir problématique, en particulier dans le sud de l’Europe et dans les sites touristiques qui comprennent des petites îles méditerranéennes où la demande d’eau augmente de façon exponentielle pendant l’été.

Stratégies pour améliorer l’utilisation des ressources en eau dans l’agriculture

Pour affronter le problème, il est nécessaire de promouvoir une utilisation plus efficace des ressources en eau. Les actions qui peuvent être entreprises sont nombreuses, voyons-en quelques-unes :

  • l’aridoculture, c’est-a-dire l’ensemble des techniques qui permettent de pratiquer l’agriculture dans des situations où les précipitations sont minimes et il n’y a pas d’irrigation (culture non irriguée en sol aride). Dans les régions aux climats chauds et arides, il existe des variétés de cultures qui peuvent tirer le meilleur parti des eaux de pluie et d’irrigation, grâce à des racines élargies capables d’extraire l’eau des couches plus profondes. On préfère les plantes qui effectuent leur cycle principalement en automne ou au printemps, afin de pouvoir mieux profiter des pluies naturelles. De plus, on effectue des travaux au sol qui favorisent l’accumulation d’eau dans le sol, tout en diminuant le risque de pertes dues à l’évaporation et au ruissellement.
  • Établir des programmes de formation pour initier les agriculteurs aux pratiques les plus efficaces d’utilisation de l’eau. Par exemple, sur l’île de Crète, on a obtenu des économies d’eau d’environ 10 %, grâce à un service de conseil téléphonique pour les agriculteurs qui informe sur comment et où utiliser l’eau sur la base d’estimations quotidiennes des conditions des cultures.
  • Réutiliser les eaux usées à des fins agricoles. C’est ce qui se passe dans certaines régions très arides et aux ressources en eau insuffisantes. Il s’agit d’un processus qui recycle les eaux usées traitées opportunément pour réduire l’impact sur les autres ressources. Cette stratégie a été adoptée avec succès à Chypre, où en 2008 le recyclage de l’eau a eu un impact sur 28 % de la consommation d’eau pour l’agriculture.

Il existe de nombreuses stratégies pour améliorer l’efficacité avec laquelle nous utilisons les ressources en eau et il peut souvent être utile de recourir à plus d’une. L’Union européenne encourage une utilisation plus durable de l’eau au travers de la directive-cadre sur l’eau, pour relever les défis que posera l’agriculture dans les années à venir.

Chez Landini, nous sommes toujours aux côtés de ceux qui aiment la terre et sont confrontés à de nouveaux défis dans le domaine agricole, avec des tracteurs fiables, faciles à utiliser et de pointe. Contactez nos concessionnaires pour trouver le tracteur qui répond le mieux à vos besoins.

agricoltura di precisione

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fonire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o clicchi su "Accetta" permetti al loro utilizzo.

Chiudi